A story of hope: How Aïssatou bounced back from life’s hardships

19 June 2017
Author: Chloe Stanois
Français

In 2013, Aïssatou had to take time off work for health reasons, which lead to financial problems. Thankfully, she was able to bounce back. Here's the story of a courageous woman who knew to call on the experts.
 
Originally from West Africa, Aïssatou has lived in Canada for almost 20 years and has worked for a federal agency for almost as long. Everything was going well for her until an occupational illness forced her to stop working for four months. The resulting loss in income sent the single mother of four's budget off balance. The debts started to pile up. 
 
From bad to worse
 
Already in a precarious financial situation, Aïssatou had an accident, fracturing several ribs, which led to more time off work, this time without pay. "That's when I found myself staring into the financial abyss," she said.
 
To close the gap, Aïssatou turned to a payday lender, not realizing that she was walking into a trap that would only lead to more financial strain. The extremely high interest rate on this type of loan quickly drew her into a vicious circle of excessive debt.
 
Help was within reach
 
Then, she heard about the EBO Financial Education Centre (EBO), a partner of Desjardins's Ottawa caisses through the Desjardins Mutual Assistance Funds program. She immediately found the support she needed. "I was welcomed, respected and reassured. The budget counsellor who worked with me was my angel!" she recounted.

The angel was François Leblanc, a veteran budget counsellor. Financial education and budget counselling are what drive organizations such as EBO and the Desjardins Mutual Assistance Funds program.

Looking ahead
 
The first meetings between the two gave François a clear picture of Aïssatou's situation and what caused it so he could pinpoint the best solutions for her. 
 
"No one plans to get themselves into this kind of position," said the counsellor. "We're not trying to lay blame. We're looking ahead to figure out how we can catch up. Our approach is to listen, not judge," he continued. "It's a very human approach," said Aïssatou. "I felt supported and respected from the very start."
 
One step at a time
 
François began by helping Aïssatou rethink her budget. He also gave her advice and referrals to other useful community resources. Aïssatou received an $800 loan to pay her electricity bill and keep the power on. "This type of loan is usually offered as a last resort," said François. "Aïssatou made many sacrifices to turn her financial situation around. She was even able to get her kids onboard!"
 
Today, although François and Aïssatou still have some work to do, Aïssatou says she's much more optimistic. "The welcome I received from EBO was wonderful. They gave me hope and confidence, and helped me get back on track. I'll never forget them!"

EBO Financial Education Centre is one of five Ontario Financial Empowerment Champions aiming to improve the financial well-being of 50,000 individuals living on low incomes. EBO is a charitable organization in Ottawa that works to curb financial exploitation and indebtedness by encouraging individuals and their families to achieve financial autonomy.
 
EBO has partnered with Desjardins’s Ottawa caisses, through the Desjardins Mutual Assistance Funds program. The Desjardins Mutual Assistance Fund supports people in financial difficulty or who have one-time urgent expenses. The program provides financial advice and small loans to help prevent people from indebtedness and/or reliance on payday lending services.

"We have a great partnership with the Ottawa area Desjardins caisses. In addition to allowing us to grant micro loans when necessary, the financial backing from the caisses supports our budget counselling activities so that we can provide the service to more people. The support also demonstrates Desjardins's confidence in our work and our ability to meet a need within the community."
 
― François Leblanc, Budget Counsellor at the EBO Financial Education Centre

Note: Name has been changed to protect participant’s identity.

Originally published on blogues.desjardins.com
 


Une histoire d’espoir : Comment Aïssatou a rebondi après des difficultés financières

En 2013, un problème de santé impose un arrêt de travail à Aïssatou* et l'entraîne dans une spirale de difficultés financières. Heureusement, elle a su rebondir. Chronique de la remontée d'une femme courageuse, qui a su faire appel aux bonnes ressources.

Originaire d'Afrique de l'Ouest, Aïssatou vit au Canada depuis près de 20 ans et travaille depuis presque aussi longtemps dans un organisme fédéral. Tout allait bien pour elle jusqu'à ce qu'une maladie professionnelle la force à cesser de travailler pendant quatre mois.

La baisse de revenu entraînée par cet arrêt de travail a aussitôt déséquilibré le budget de cette mère monoparentale de quatre enfants, provoquant ainsi le début de l'endettement et des difficultés financières.

Le mauvais sort s'acharne

Alors que sa situation financière était déjà précaire, Aïssatou a subi un accident qui lui a fracturé plusieurs côtes, ce qui a entraîné un nouvel arrêt de travail... sans solde cette fois. « C'est à ce moment que le gouffre financier s'est véritablement ouvert sous moi », explique-t-elle.

Pour combler le manque à gagner, Aïssatou s'est tournée vers un prêteur sur salaire... sans se douter qu'il s'agissait d'un piège qui ne ferait qu'accroître sa détresse financière. De fait, le taux d'intérêt extrêmement élevé de ce type de prêt a vite fait de l'entraîner dans le cercle vicieux du surendettement.

De l'aide à sa portée

Heureusement, c'est à ce moment qu'elle a entendu parler du Centre d'éducation financière EBO (EBO), partenaire des caisses Desjardins d'Ottawa en vertu du programme Fonds d'entraide Desjardins. Elle y a immédiatement trouvé l'appui qu'elle cherchait. « J'y ai été accueillie, respectée et rassurée. Le conseiller budgétaire qui m'a accompagnée a été un ange pour moi! » raconte-t-elle.

Ce conseiller, c'est François Leblanc, un vieux routier de la consultation budgétaire. De fait, l'éducation financière et l'accompagnement budgétaire sont au cœur de la mission des organismes comme EBO, tout comme du programme Fonds d'entraide Desjardins.

Le regard porté sur l'avenir

Les premiers échanges entre Aïssatou et François ont permis à ce dernier d'acquérir une bonne compréhension de la situation et de ce qui l'a créée, de manière à trouver ensuite les meilleures solutions.

« Personne ne planifie se retrouver dans pareille situation, souligne le conseiller budgétaire. On ne cherche donc pas de coupable et on regarde en avant, on examine comment on peut se rattraper. Notre approche est basée sur l'écoute et l'absence de jugement », poursuit-il. « C'est une approche très humaine, confirme Aïssatou. Dès le départ, je me suis sentie soutenue, accompagnée, valorisée. »

Une étape à la fois

C'est ainsi que François a d'abord aidé Aïssatou à redresser son budget, en plus de lui offrir des conseils utiles et de la diriger vers d'autres ressources communautaires susceptibles de l'aider. Aïssatou a aussi bénéficié d'un prêt de 800 $ afin d'éviter de subir une coupure d'électricité. « Ce type de prêt est généralement offert en dernier recours, souligne François Leblanc. Auparavant, Aïssatou a accepté de faire énormément de sacrifices afin d'assainir sa situation financière. Elle a même réussi à convaincre ses enfants de participer! »

Aujourd'hui, bien que François et elle n'aient pas fini de travailler ensemble, Aïssatou se dit beaucoup plus optimiste et positive. « L'accueil que j'ai reçu au Centre EBO est sans conteste ce qui m'a redonné espoir et confiance, et ce qui m'a remise sur les rails. Ça, je ne l'oublierai jamais! » conclut-elle.

Le Centre d’éducation financière EBO est l’un des cinq champions de l’autonomisation financière de l’Ontario visant à améliorer le bien-être financier de 50 000 personnes à faible revenu. Le Centre EBO est un organisme de charité situé à Ottawa, qui travaille à lutter contre l’exploitation financière et l’endettement en encourageant les personnes et leur famille à atteindre l’autonomie financière.

Le Centre EBO a établi un partenariat avec les caisses Desjardins de la région d’Ottawa, dans le cadre du programme Fonds d’entraide Desjardins. Le programme Fonds d'entraide Desjardins a pour but de soutenir les personnes éprouvant des difficultés financières ou faisant face à des dépenses ponctuelles d'urgence. Par des conseils budgétaires et, au besoin, de petits prêts, il permet de freiner l'endettement et le recours à des entreprises qui prêtent à des conditions abusives.

« C'est un beau partenariat qui nous lie aux caisses Desjardins de la région d'Ottawa. En plus de nous permettre d'offrir de petits prêts lorsque la situation l'exige, l'appui financier reçu des caisses soutient notre travail de consultation budgétaire et nous permet d'offrir ce service à un plus grand nombre de personnes. Cet appui est aussi une marque de reconnaissance de Desjardins envers notre travail et notre capacité de répondre aux besoins de la communauté. »

― François Leblanc, conseiller budgétaire au Centre d'éducation financière EBO

* Aïssatou est un prénom fictif pour protéger son anonymat.

Publié initialement sur les blogues.desjardins.com

THE AUTHOR

Chloe Stanois is the Marketing and Communications Officer at Prosper Canada. Chloe is passionate about using storytelling to share Prosper Canada's vision and connect with others. She has a communication studies and sociology degree from Wilfrid Laurier University, and a corporate communications and public relations post-graduate certificate from Centennial College.

Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
Leave comment



 Security code